Les maladies parodontales

Les maladies parodontales

Le public connaît bien ce qu’est une carie et les autres infections qui concernent les dents. Pourtant, il y a aussi les gencives qui peuvent aussi subir certaines pathologies qui sont toutes aussi graves pour la dentition. Les maladies parodontales sont celles qui touchent les tissus qui soutiennent la dent. Responsables de 40% des extractions dentaires, les maladies parodontales constituent un véritable problème de santé public. En effet, près de 80% des adultes à partir de 30 ans sont atteints par une maladie parodontale sans forcément le savoir. Pour en connaître un peu plus sur ce fléau, voyons les informations essentielles à son sujet.

Définition d’une maladie parodontale

Une maladie parodontale est généralement causée par la prolifération des mauvaises bactéries dans la cavité buccale. Par manque d’hygiène, ces bactéries stagnent et causent des inflammations aux gencives et à l’os. Au fil du temps, l’infection s’aggrave à tel point que le déchaussement des dents devient inévitable. Outre les caries dentaires, les bactéries sont aussi à l’origine de pathologies gingivales. Trois facteurs principaux contribuent à l’apparition de maladies parodontales : la mauvaise hygiène bucco-dentaire qui favorise la présence de tartre, une réponse immunitaire défaillante causée par le stress par exemple et l’absence de bonnes bactéries chargées d’inhiber celles qui sont pathogènes.

Symptômes

Les symptômes des maladies parodontales dépendent de la maladie en question. Selonle  Dre Caron diplômée de la Faculté de Médecine dentaire de l’Université Laval depuis 2000, dentiste à Montréal, la douleur n’est pas obligatoirement présente ; par contre, une mauvaise haleine ou halitose est un signe flagrant d’un problème parodontal. Pour une gingivite, la douleur peut être présente ou pas. La gencive s’enfle et devient rouge, c’est le principal symptôme de cette pathologie. A part cela, on dénote des saignements fréquents de la gencive. Si des mesures ne sont pas prises, la pathologie s’aggrave et la gencive devient violacée ou blanchâtre.

Dans le cas d’une parodontite, le saignement de la gencive est le premier signe de cette maladie. Le parodonte qui constitue l’ensemble des tissus qui soutiennent la dent se détériore progressivement, causant la mobilité des dents et leur déchaussement. Ainsi, les maladies parodontales se manifestent d’abord au niveau local mais elles peuvent aussi avoir des impacts négatifs sur tout l’organisme. Ces effets néfastes sont causés par le passage des germes dans la circulation sanguine.

Traitements et prévention

Si la présence d’une maladie parodontale est confirmée, la première mesure à prendre est le nettoyage de l’ensemble de la bouche, notamment par un détartrage minutieux de la dentition. Ensuite, si cela s’avère insuffisant, il faudra recourir à une chirurgie parodontale qui consistera au nettoyage des endroits difficiles à atteindre et au rajout d’os en cas de perte importante.

Pour ce qui est des mesures préventives, une bonne hygiène bucco-dentaire est inévitable et un passage régulier chez le dentiste. Certains dentifrices sont spécialement conçus pour les gencives sensibles. De même, il est conseillé d’utiliser une brosse à dent à poils souples pour ne pas agresser les gencives. L’utilisation du fil dentaire s’avère également nécessaire pour retirer les résidus alimentaires coincés entre les dents.

Replies: 0 / Share:

You might also like …

Post Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *